Par ailleurs -rançon de la relative facilité- les voies de ce type sont souvent fréquentées.

C'est le cas ici.

Et pour peu qu'un grimpeur traîne un peu sur un pas un peu moins évident, c'est l'embouteillage derrière.

Un comble !

L8 Suivante

Même si cette première course est d'un niveau technique tout à fait abordable, il n'en reste pas moins qu'elle est longue et qu'elle se situe dans le domaine de la haute-montagne, qu'il vaut toujours mieux aborder avec un soupçon d' humilité.

Comme le disait Livanos, un fort grimpeur , "le bon grimpeur est celui qui grimpe longtemps".

Et encore :"Pour moi l'idéal, c'est de partir d'en-bas, d'arriver en haut, et de revenir en bas. Et pas trop vite ..."

Un sage, le Grec.

Glière L7