Arête des Cosmiques

Là, je vous entends déjà ronchonner :

" Quoi ? Seulement trois photos pour l'arête des Cosmiques ? Nonmého, il en manque là, c'est pas possible ça ! Les Cosmiques, c'est une course hyper-photogénique et en plus les ralentissements ne manquent pas, que ce soit au rappel ou au pas de 5 par exemple, on a largement le temps de sortir l'appareil et de mitrailler !"

Et je ne serais pas surpris si vous ajoutiez, avec un zeste d'ironie :

"C'est vrai, quoi : on est sympa, on prend le temps de naviguer sur ton site -pas terrible-, on attend plein de photos, surtout dans cette chouette course mixte, et tu nous délivres seulement trois malheureuses photos ? Pfff ..."

Ok ok , ça va, arrêtez de persifler, je vous explique ...

Comme vous ne l'ignorez pas, vous à qui rien n'échappe, un appareil photo numérique fonctionne grace à une batterie qu'il faut ..? qu'il faut ..? oui, c'est ça : qu'il faut RECHARGER de temps à autre ...

Vous voyez ce que je veux dire ?

Au rappel dans le trou de souris, j'ai sorti l'appareil. J'avais le pilier sud de l'aiguille à portée de main; il y avait du monde dans la Rebuffat; il faisait grand beau; le rouge ocre de la protogine, le blanc du glacier et le bleu du ciel composaient un tableau intense, aux couleurs très saturées.

"Ca va faire de super photos", me suis-je dit en appuyant sur le bouton d'ouverture de l'appareil.

Rien.

J'ai appuyé une autre fois. Toujours rien. Walou.

C'est là que j'ai compris ... Damned !

Midi, arête   Bas de l'arête
  Vallée Blanche  
Cliquez sur les vignettes
Vers Asia
Retour au camp de base